Statistiques Say on Climate

À ce jour, il dépend de la volonté de l’entreprise de proposer à ses actionnaires ce vote lors de son assemblée générale.

Toutes les entreprises ne se sont pas engagées à le mettre en place chaque année.

Outre le fait qu’il soit encore volontaire, la diminution observée des Say on Climate en 2023 peut s’expliquer par leur caractère cyclique souvent tri-annuel.

Voter contre un Say on Climate témoigne d’un désaccord de l’actionnaire avec la stratégie climatique de l’entreprise.

Consulter le bilan statistique complet des votes climat en assemblée générale.

Représentation du nombre de Say on Climate dans le monde

RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE À TRAVERS LES ANNÉES

Le FIR a également effectué une analyse statistiques des résolutions d’actionnaires sur les sujets climatiques déposés dans le monde depuis 2020 :

Toutes nos actualités relatives au Say on Climate

15 mai 2024

Say on Climate de Glencore – Une stratégie qui manque d’ambition

Glencore est une entreprise anglo-suisse de négoce, courtage et d’extraction de matières premières (zinc, cuivre, aluminium, charbon…). L’entreprise soumettra à l’occasion de son assemblée générale annuelle son plan climat au vote de ses actionnaires le 29 mai prochain.

Le FIR et l’ADEME associés à la Fondation Ethos et la World Benchmarking Alliance ont réalisé une analyse pour permettre la lecture de cette émission.

Les résultats des analyses de transparence et du niveau d’ambition de la stratégie climat de Glencore sont bas avec 35% d’alignement avec les recommandations du FIR pour un score de performance de 4/20 aux évaluations ACT et un score narratif de E.

Parmi les points d’amélioration majeurs de Glencore on retrouve :

  • Une absence d’engagement sur une trajectoire validée par un scénario scientifique
  • Pas d’abandon progressif prévu de son activité dans le charbon alors que l’essentiel des émissions du groupe est lié à l’utilisation de ses produits
  • Un projet de rachat de 77% des activités de production et fourniture de charbon métallurgique de l’entreprise canadienne Teck Resources, dans les prochains mois

La fiche :

14 mai 2024

Say on Climate de TotalEnergies – Une transition enclenchée mais encore trop lente

TotalEnergies est une multinationale française cotée à la bourse de Paris de production et de fourniture d’hydrocarbures et d’autres sources d’énergies. L’entreprise soumettra à l’occasion de son assemblée générale annuelle son plan climat au vote de ses actionnaires le 24 mai prochain.

Le FIR et l’ADEME associés à la Fondation Ethos et la World Benchmarking Alliance ont réalisé une analyse pour permettre la lecture de cette émission.

Les résultats des analyses de transparence et du niveau d’ambition de la stratégie climat de TotalEnergies présentent 55% d’alignement avec les recommandations du FIR pour un score de performance de 9/20 aux évaluations ACT et un score narratif de D.

Parmi les points d’amélioration majeurs de la major pétrolière on retrouve :

  • Des efforts insuffisants au regard des recommandations du scénario NZE de l’AIE auquel la major pétrolière se réfère pour atteindre la neutralité carbone horizon 2050 qu’elle annonce
  • L’entreprise prévoit encore d’augmenter sa production d’énergie de pétrole et gaz entre 2023 et 2030

La fiche :

6 mai 2024

Say on Climate de Shell : Un plan d’actions à approfondir au vu des objectifs fixés

Shell est une société pétrolière cotée à la bourse de Londres. L’entreprise soumettra à l’occasion de son assemblée générale annuelle son plan climat au vote de ses actionnaires le 21 mai prochain

Le FIR et l’ADEME associés à la Fondation Ethos et la World Benchmarking Alliance ont réalisé une analyse pour permettre la lecture de cette émission.

Les résultats des analyses de transparence et du niveau d’ambition de la stratégie climat de Shell sont bas avec 45% d’alignement avec les recommandations du FIR pour un score de performance de 8,6/20 aux évaluations ACT et un score narratif de E.

Parmi les points d’amélioration majeurs de Shell on retrouve :

  • Un recours à la compensation et la capture des émissions par le biais de la technologies toujours prédominant dans le plan d’actions
  • Un manque de transparence sur la part que représente réellement la réduction par rapport à la compensation et la capture des émissions
  • Des objectifs fixés sans réel développement d’activités durables et de transformation du coeur de son business model pour les atteindre

 

La fiche :

24 avril 2024

Say on Climate d’Holcim – Une stratégie de réduction axée d’avantage sur la technologie que sur la transformation du modèle d’affaires

Holcim est une multinationale du secteur du ciment basée en Suisse. L’entreprise soumettra à l’occasion de son assemblée générale annuelle son plan climat au vote de ses actionnaires le 8 mai prochain

Le FIR et l’ADEME associés à la Fondation Ethos et la World Benchmarking Alliance ont réalisé une analyse pour permettre la lecture de cette émission

Les résultats des analyses de transparence et du niveau d’ambition de la stratégie climat d’Holcim présentent un taux alignement de 55% avec les recommandations du FIR pour un score de performance de 11/20 aux évaluations ACT et un score narratif de D

Parmi les points d’amélioration majeurs d’Holcim on retrouve :

  • Des objectifs de neutralité carbone à 2050 pour les scopes 1 & 2 reposant majoritairement sur des solutions technologiques de capture, d’utilisation et de stockage du carbone représentant un investissement de 56% des CAPEX de 2023 à 2032
  • Des objectifs scope 3 validés par la SBTi sur une trajectoire 1,5°C, à hauteur de 8%

 

 

La fiche :